Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Breaks de Chasse Aston-Martin

Publié le par Freddy CRESPIN

Depuis les débuts de l'automobile et jusqu'aux années 50, un Break de Chasse était une voiture habillée avec des panneaux en bois, l'équivalent des woodies américains, mais avec une carrosserie de type utilitaire.
A partir des années 60, on considérait donc qu'un shooting brake était un utilitaire destiné à une utilisation de loisirs (pêche, chasse, golf ...), par opposition à un estate qui était voué à un usage plus quotidien et donc à des tâches moins nobles (sac de ciment, achat au supermarché ...).
Mais par rapport au Break, la différence majeure est le fait qu'il n'y ait que deux portes latérales. Dans la plupart des cas le break de chasse est une évolution d'un coupé vers un break, ce qui donne une silhouette assez basse. Les breaks de chasse sont souvent considérée comme des breaks de luxe plus voués aux loisirs qu'à une utilisation quotidienne.

Peu de marques, dans l'histoire automobile, se sont essayées dans la création et surtout la production de break de chasse ; nous allons tenter, sur divers articles, de faire la liste de ceux qui ont marqué cette histoire, mais commençons d'abord par la plus noble d'entre-elle : Aston-Martin.

Les Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin DB5 Shooting Break by Radford

Aston Martin est certainement le constructeur qui possède la plus longue tradition de shooting brake. L'idée de ce type de carrosserie revient à David Brown, fondateur de la société. Il désirait une voiture pour un usage campagnard, mais aussi un modèle qu'il serait possible de différencier de la production " courante " de la marque. !

Ainsi, quelques mois après la commercialisation de la DB 5 en juillet 1963, le carrossier londonien Harold Radford proposait ce type de carrosserie. Nous étions bien loin de l'utilitaire d'usage quotidien, puisqu'au tarif de base d'une DB 5, il fallait ajouter plus de la moitié du prix pour acquérir une voiture ainsi modifiée.

Les Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin DB6 Shooting Break by Radford

http://classic.cars.free.fr/cars/788/1/1966-Aston-Martin-DB6-Shooting-Break.html

Une série de 7 Shooting Break fut construite par Radford à Hammersmith, parmi lesquelles 5 ont été vendues aux Etats-Unis. La famille de David Brown en utilisa une pendant de nombreuses années.

Les Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin DB6 Shooting Break by FLM Panelcraft

Une autre société, FLM Panelcraft, proposa sa propre interprétation d'un shooting brake, mais uniquement sur la base de la DB6. Les lignes étaient moins sobres que celles de Radford, notamment au niveau de la vitre latérale arrière. Néanmoins, la voiture y gagnait en volume utile. Trois exemplaires furent construits.

Les Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin DBS Shooting Break by FLM Panelcraft

FLM Panelcraft construisit une ultime Aston Martin Shooting Brake, mais sur base DB S. Le style était nettement plus lisse, avec une vitre latérale unique. La voiture fut commandée par l'intermédiaire d'un important distributeur britannique, la société HR Owen Ltd, qui ne manqua pas à l'époque de préciser que plusieurs acheteurs potentiels avaient manifesté leur intérêt. La production ne dépassa pourtant pas cet exemplaire unique.

Les Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin Virage Shooting Break

http://classic.cars.free.fr/cars/388/1/1992-Aston-Martin-Virage-Shooting-Break.html

Victor Gauntlett, président d'Aston Martin depuis le début des années 80 jusqu'en 1991, fut à l'origine du renouveau des carrosseries shooting brake pour la firme de Newport Pagnell. Walter Hayes, son successeur, mena à son terme les projets de Gauntlett.

La nouvelle venue, basée sur la Virage, fut présentée au salon de Genève 1992. Le hayon arrière était d'origine Ford, désormais propriétaire des lieux. Contrairement aux DB 5 et DB 6 produites par des carrossiers, la Virage Shooting Brake fut construite à l'usine Aston Martin. Il s'agissait à l'époque du break le plus cher du monde, mais aussi le plus rapide. Son prix atteignait 165000 £ en 1992.

Les Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin V8 Shooting Break

L'Aston Martin V8 Vantage était le fruit d'une collaboration entre Aston et la société suisse Roos Engineering, spécialisée dans la restauration anciennes de prestige. Une production limitée à 3 exemplaires entreprise, ce qui en fait un engin particulièrement exclusif.

Une autre réalisation (photo 3) sur base V8 présentait des lignes moins utilitaires.

Aston Martin proposa en 1994 un break de chasse à cinq portes (photo 4). Pour obtenir
ce résultat, l'empattement fut rallongé d'environ trente centimètres. La voiture portait initialement le badge Lagonda.

Les Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-Martin
Les Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin Lagonda Shooting Break

En 2000, Roos Engineering a construit cette voiture à la demande d'un client, la base d'une Lagonda V8 de 1987. La faisabilité du projet fut étudiée en avec la firme Aston Martin Lagonda. Ce break était également à démontrer le savoir faire de Roos Engineering.

Pour mémoire, 627 exemplaires de la berline Lagonda furent commercialisés de 1976 à 1990.

Les Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin JET 2 Shooting Break Concept

Bertone avait déjà carrossé en 1961 une Aston Martin DB4 GT qui portait le nom de Jet. C'est en mars 2004 au salon Genève que fut présentée la Jet 2.

Elle était basée sur le modèle haut de gamme de la firme britannique : la Vanquish.

La face avant adoptait la traditionnelle grille de calandre. Le châssis allongé de 21 centimètres permettait d'installer deux passagers arrière dans de bonnes conditions. Les dossiers de ces places assises étaient rabattables, ce qui permettait d'augmenter le volume de chargement, comme sur un break de chasse

Les Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-Martin

Aston Martin Vanquish EG Shooting Brake by Boniolo

http://blogautomobile.fr/aston-martin-vanquish-shootin-brake-une-exclusivite-italienne-25467

On doit cette version très personnelle de l’Aston Martin Vanquish à la Carrozzeria QG qui a réalisé cette Aston matin Shooting Brake en 2007 à la demande d’un client dont on ne sait rien sauf que les initiales de son nom sont E.G. Pour ce qui est du dessin, le carrossier QG ( situé à Vigonza en Vénétie ) s’est associé au designer italien Francesco Boniolo qui possède son propre bureau de design dans le nord de l’Italie.

Les Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-MartinLes Breaks de Chasse Aston-Martin

Commenter cet article